^ Levé de soleil sur le lac Titicaca, Damien Fauché, pleindetrucs.fr

Devenir minimaliste

pleindetrucs.fr

OFFERT : Les 5 questions rapides à te poser avant d'acheter quoi que ce soit

Reçois mon mini-guide offert maintenant

  • Pour consommer moins et mieux

« Les choses que l’on possède finissent pas nous posséder »
Tyler Durden dans Fight Club, écrit par Chuck Palahniuk

Je suis un minimaliste.

Je l’étais avant même de savoir ce que ça voulait dire.

Dans cet article, je te présente ce que ça signifie, à quoi ça sert, et comment le devenir.

 

Devenir minimaliste, ça ne veut pas dire vivre comme un ascète dans un 9m2 en te nourrissant uniquement de racines.

Devenir minimaliste, ça veut dire ne pas dépendre de tes possessions matérielles pour être heureux.

Devenir minimaliste, ça ne t’empêche pas de posséder tout de même un certain nombre de choses.

Mais seulement des choses qui te servent vraiment.

J’ai un ultrabook de chez Asus qui me permet de gagner ma vie sur internet, j’ai quelques vêtements que j’utilise plusieurs fois par semaine, et même un appartement.

Tout ça me sert au quotidien.

En revanche, je n’ai pas de télévision, je n’ai pas 50 paires de chaussures, je n’ai pas un canapé à 2000€.

Un minimaliste ne collectionne pas les biens.

Un minimaliste possède moins de 100 objets.

À titre d’exemple, j’en ai environ 30 quand je voyage et 70 quand je me pose quelque part.

Un minimaliste ne s’encombre pas de choses dont il n’a pas l’utilité.

 

Être minimaliste, à quoi ça sert ?

Excellente question !

Être minimaliste, ça te permet d’économiser énormément d’argent, d’être moins dépendant de la société de consommation, de sortir de l’engrenage de la machine et de profiter davantage de la vie.

Tu ne passes plus ton temps à accumuler de l’argent pour te procurer des nouveaux objets, les entretenir et les stocker.

Tu utilises ton argent pour construire un mode de vie durable dans lequel tu t’épanouis.

Être minimaliste, ça n’a rien à voir avec la privation.

Je vais au restau plusieurs fois par semaine, je plonge avec les requins marteaux, les lions de mer et les tortues aux Galápagos, je voyage autour du monde, je passe du temps avec mes amis.

En revanche, je n’ai pas un super téléphone, je ne sors pas en boîte ou en bars (ou très peu), je n’ai pas d’abonnement dans un club de sport, je ne me tape pas 2h de transports quotidiennes pour aller bosser, etc…

Être minimaliste, c’est arrêter de croire que le bonheur se mesure à la quantité de choses que l’on possède.

Être minimaliste, c’est aussi arrêter de croire que pour se divertir il faut dépenser beaucoup d’argent.

Être minimaliste, en pratique, c’est surtout vivre avec moins de choses et dépenser ton argent d’une nouvelle manière.

 

Comment je peux devenir minimaliste ?

En te débarrassant de tes possessions superflues.

En te débarrassant des dépenses qui te bouffent ton budget.

Petit à petit.

D’abord, commence par observer les objets que tu utilises le plus au quotidien.

Débarrasse-toi des autres. Vends-les, donne-les, recycle-les.

Ensuite, observe dans quoi tu dépenses le plus d’argent par mois.

Si cela t’apporte une grande satisfaction, continue.

Si ce n’est pas le cas, arrête les frais.

Si ton loyer est trop cher : déménage, si être bourré tous les weekends ne te rend pas heureux(se) : fais autre chose, si t’acheter des fringues ne te fait pas aimer davantage ta vie : ne continue pas.

C’est un bon départ pour devenir minimaliste.

Aussi, je t’invite à lire l’ancien blog de Everett Bogues.

Puis l’ancien blog de Leo Babauta et son actuel.

Ces deux blogs sont en anglais parce que je ne connais pas de blogs français qui m’ont vraiment interpellé. Si tu en connais, fais tourner l’info dans les commentaires !

Devenir minimaliste, c’est un bon point de départ pour te libérer de la « vie normale ».

Ça te permet par exemple de vivre comme un riche sans gagner beaucoup d’argent.

Si tu oses challenger le statu quo, que tu prends la grande décision de simplifier ta vie et mettre de l’ordre dans tes finances, je vais t’accompagner sur cette route.

Les commentaires sont là pour me poser tes questions.

D’autres articles suivront.

Et j’ai rajouté des jolis boutons juste en-dessous pour facilement partager l’article s’il t’a plu et que tu veux faire passer le mot.

Bonne journée nuggets !


Reste en contact :