^ Damien Fauché, pleindetrucs.fr

Comment parler de tes projets d’indépendance à ton entourage

« QUOOOOOOOI ? Tu veux quitter ton boulot ??? Mais t’es MALADE ? »

« Ok, ok… Calm down baby love… j’ai deux mots à te dire. »

Quand tu commences à planifier tes projets d’indépendance, le premier challenge, c’est de rallier ton entourage à ta cause.

Parce que ton entourage, si t’es comme moi, c’est probablement ce qu’il y a de plus précieux dans ta vie.

Et que tu veux le meilleur pour ces personnes. Et surtout pas leur faire peur ou les blesser.

Donc si t’as le projet de quitter ton boulot et de lancer ton propre business un de ces jours, j’ai une bonne nouvelle parce que je vais te montrer comment parler de tes projets d’indépendance à ton entourage.

Go !

Tout d’abord, la raison principale pour laquelle on appréhende de parler de nos projets « hors-normes » à nos proches, c’est parce qu’on a l’impression qu’ils ne pourraient pas comprendre/accepter.

Mais ça… c’est une excuse pourrave ^^

Je le sais, je suis passé par là ! Et tu vas vite voir pourquoi je dis ça.

Avec mes quatre-vingt-dix milliards d’idées à la seconde, je suis quelqu’un d’assez coton à suivre ! Et pour expliquer à mes proches des trucs du genre :

  • Je vais quitter mon CDI,
  • me débarrasser de 90% de mes affaires,
  • aller vivre à l’autre bout du monde,
  • gagner plus de 5000€ par mois
  • dormir 2h par jour
  • créer des business online
  • écrire un livre
  • acheter une dizaine d’appartements
  • investir dans les crypto-monnaies

Et d’autres excentricité du genre… ça demande de faire face à certaines… disons… légères incompréhensions passagères. Héhé !

Et évidemment, quand j’ai commencé à avoir ces embryons d’idées dans ma tête, ça me faisait flipper d’en parler.

Je me disais des choses du genre : « Ils vont penser que tu pètes un câble ! Que tu fous ta vie en l’air. C’est trop différent de leur mode de vie, ils vont jamais comprendre ça… »

Et ça, bien sûr, c’était MES pensées limitantes.

Donc, j’ai fait le truc qui me paraissait le plus naturel à ce moment donné… tout faire dans mon coin comme un warrior, à contre-courant, à 200 à l’heure. Biatch !

J’ai quitté mon boulot en un mois. J’ai créé ma boîte. Je suis parti vivre à l’étranger (au Cambodge).

Certains de mes potes ont VRAIMENT pensé que je pétais un câble. D’autres ont cru que c’était une passade, un trip passager de jeunesse. Et ma famille ne comprennait pas exactement ce qu’il se passait (« Hein, il a quitté son CDI ??? »).

Et tu veux que je te dise… y aller tout seul comme un berserker, c’est pas la meilleure option.

Pourquoi ?

Parce que c’est ÉPUISANT.

C’est possible, mais c’est épuisant.

Et il m’a fallu un an et demi pour aller me poser en face de ma famille et de mes amis et faire ce que j’aurais dû faire bien plus tôt

Et grâce à ça, à l’heure actuelle : je me sens enfin SOUTENU.

Non seulement ils ont compris ma démarche mais en plus, ils me soutiennent dedans.

C’est un sentiment exceptionnel !

Parce qu’être seul, à contre-courant, ça attaque ton moral et ton énergie.

Mais dès que t’as un petit groupe de personnes – les personnes qui comptent le plus pour toi – qui te soutiennent dans ce que tu fais, le courant devient beaucoup moins fort… et tu avances vers tes objectifs beaucoup plus rapidement !

Donc aujourd’hui, je vais partager avec toi les fruits de mes apprentissages, pour que tu amorces ta nouvelle vie d’indépendant(e) dans des conditions de soutiens, de respect et de compréhension.

Plus tôt dans cet article, je te disais que la raison principale pour laquelle on appréhende de parler de nos projets « hors-normes » à nos proches, c’est parce qu’on a l’impression qu’ils ne pourraient pas les comprendre ou les accepter.

Et dans une certaine mesure, c’est pas faux.

C'est pas faux

Parce que sans EXPLICATIONS, c’est fort possible qu’ils ne comprennent pas ce que tu veux faire.

Un exemple concret : tu veux quitter ton boulot.

Ton entourage peut ne pas comprendre POURQUOI tu veux quitter ton boulot : c’est un « bon » boulot, ça paye plutôt bien, c’est stable. Pourquoi tu voudrais quitter ce boulot ? Des tas de gens se mettraient en quatre pour avoir la même chance que toi.

Donc, ça ne leur semble pas compréhensible.

Et résultat : ils s’inquiètent. Ils ont PEUR pour toi. Parce que ça leur fait peur À EUX.

C’est aussi simple que ça.

Et c’est de là que naît l’incompréhension.

Donc si tu arrives en face de tes proches et que tu leur balances un truc du genre :

« Hey, les loulous, je vais partir vivre à l’autre bout de la planète. À bientôt, gros bisous ! »

Il y a des chances qu’ils ne comprennent pas immédiatement tes intentions…

Et pourtant, c’est ce que la plupart des gens font, moi y compris.

On construit une idée assez précise de ce qu’on veut dans notre esprit, puis une fois qu’elle est formée, ça nous semble difficile d’en parler aux autres.

La raison ?

Accroche-toi à ton slip Jeanine :

LE CHEMINEMENT.

Lorsque tu envisages de présenter tes projets d’indépendance à ton entourage, il leur manque TOUT LE CHEMINEMENT jusqu’à ton idée qui a pris forme.

Comment t’en es arrivé à cette idée saugrenue de quitter ton boulot/créer ton business/élever un koala ?

Qu’est-ce qui s’est passé dans ta tête ?

Ça t’est pas venu du jour au lendemain. Ça fait peut-être des semaines ou des mois que t’y penses. T’as pesé 100 fois le pour et le contre.

Et tu voudrais que EUX comprennent immédiatement ?

Pas moyen !

C’est pas possible. C’est des humains, comme nous.

Et en plus de gérer l’information (« Il/Elle va quitter son boulot. »), il faut aussi qu’ils gèrent leur PEUR de ce que cette information leur procure (« Omagod, il va se retrouver à la rue, sans argent et on va tous vivre sous un pont, chopper le choléra et mourriiiiiiiir ! Naaaaaan ! Dis-moi que c’est pas vrai Brandon. Dis-le moi ! Bouhouhou ! »).

Donc, simplement leur parler de ton projet, c’est loin d’être suffisant.

Et pour que ton entourage comprenne et te soutienne dans ta démarche d’indépendance (ou tout autre projet non-conformiste du genre), ça va te demander une étape supplémentaire :

Prendre le temps de leur expliquer ta démarche.

Leur FAIRE COMPRENDRE pourquoi tu veux faire ça.

Avec les mêmes raisons qui te motivent TOI à faire ce que tu veux faire.

Parce que ces gens – ces gens qui t’aiment – ils veulent juste être certains que tu es en sécurité.

Et ils veulent aussi comprendre COMMENT tu comptes gagner ta vie avec tes projets. Parce qu’ils flippent.

Donc prendre le temps de leur exposer tes réflexions les plus profondes et les plus sincères concernant tes ambitions, c’est ÇA qui va faire le lien entre leur monde actuel et ce vers quoi tu te diriges.

Pas leur exposer les fait, froidement et sans explications, en espérant qu’ils accueillent l’idée à bras ouverts.

Et même s’ils ne sont pas entièrement d’accord avec toi, au moins ils te comprendront.

Et cette compréhension, ça te donnera une toute nouvelle FORCE pour avancer dans tes projets !

Une force précieuse. Non seulement sur le plan psychologique, mais aussi sur le plan émotionnel.

D’ailleurs, au moment même où j’écris ces lignes, ça réveille en moi un souvenir marquant de mon passé.

Ça s’est passé il y a quelques années. J’étais chez mes parents, on était assis autour de la grande table en bois massif de leur salle à manger, au début du printemps.

À cette époque, ils ne savaient pas encore exactement qu’est-ce que j’étais en train de faire avec mes nouveaux business et mes voyages dans tous les sens (ils étaient encore en train de se remettre  du fait que j’ai quitté mon CDI et ils commençaient à constater que je m’en sortais plutôt bien financièrement sans ça !).

Je me lançais dans des projets très distants de leurs vie quotidienne depuis plusieurs mois sans forcément leur expliquer ma véritable VISION.

Ça faisait plus d’un an que je vivais à l’étranger, et en rentrant en France, j’ai réalisé qu’il était temps que je me reconnecte avec eux concernant mon avenir professionnel.

Et je me retrouvais à leur table, assis dans un climat solennel.

C’est à ce moment qu’a eu lieu une longue et émouvante conversation à cœur ouvert. Je leur ai expliqué…

Mon sentiment d’être un zombie dans mon ancien boulot…

Le fait de me pas vouloir subir la même routine pour les 40 prochaines années

Mon envie de découvrir le monde

Les opportunités de créer des business sur internet

Ma vision que le travail était une transaction de valeur plutôt qu’une transaction de temps dans un bureau…

Ma stratégie bien ficelée pour gagner ma vie

Mes doutes sur la retraite que les gens de ma génération n’auront peut-être jamais…

Mes projets immobiliers

Et plein de trucs auxquels j’avais longuement réfléchis dans ma tête mais n’avais jamais pris le temps de leur détailler.

C’est le moment où dans leurs yeux, leur fils avec ses projets extravagants et idéalistes est devenu un entrepreneur qui sait où il va et qui contrôle la situation.

Et c’est depuis ce jour-là que j’ai ressenti leur soutien à un tout autre niveau.

Même s’ils ont une vision de la vie et du travail qui ne correspond pas exactement à la mienne…

Je sais qu’ils me soutiennent.

Et la conversation s’est terminée à peu près comme ça :

« – Mais est-ce que tu es sûr que c’est ce que tu veux faire de ta vie ? Tu es sûr que ça va marcher au moins ?

J’en sais rien. Mais je vais essayer de tout mon cœur parce que je pense que c’est un projet de vie qui en vaut la peine… J’espère que vous me comprenez… »

Il y a eu moment de silence. Ils ont marqué une pause, ils se sont regardés, puis ils ont plongé leur regard dans le mien et ils m’ont répondu avec une compassion incroyable :

« – C’est loin de ce qu’on connaît mais ça a l’air d’être très important pour toi. Et même si tes choix sont différent des nôtres… on te comprend. »

J’ai chialé.

Ils ont chialé.

Tout le monde à chialé.

On s’est fait des câlins.

Et quelques mois plus tard, mes business décollaient de plus en plus et j’achetais mon premier appartement.

Et aujourd’hui, malgré tous les hauts et les bas, non seulement j’ai construit en partie cette vie dont je rêvais,  mais en plus…

…J’ai le soutien des gens qui comptent le plus pour moi.

Parce que j’ai eu des conversations de ce genre avec toutes celles et ceux qui sont une part importante de ma vie.

Non seulement mes parents, mais aussi ma copine, mes meilleurs amis (sans qui ce blog ne serait pas ce qu’il est) et le reste de ma famille.

Et j’ai appris que la communication ouverte, sincère et empathique est le meilleur moyen de se connecter aux autres.

Parce qu’en exprimant ce qui nous touche au plus profond de nous, avec patience, respect et compassion, les autres peuvent être touchés à leur tour.

Et quelle que soit leur vision originale du monde, si on prend le temps de leur expliquer la notre, sans menacer leurs propres paradigmes, et même s’ils ne partagent pas nécessairement nos points de vues, les gens ont la faculté de tout comprendre.

Et faire comprendre tes projets d’indépendance à ton entourage, ce n’est pas une limitation. C’est juste une étape.

Une étape sur ta route vers la liberté.

Une étape que tu peux franchir dès aujourd’hui.

Et comme rien ne remplace l’action, je t’invite à prendre ton courage à deux mains et à EXPLIQUER clairement aux gens qui comptent le plus pour toi POURQUOI tu veux être indépendant, et COMMENT tu vas gagner ta vie avec ça (et subvenir à leurs besoins s’il s’agit de ta famille).

Sans chercher à les « convaincre » que tu as raison.

Simplement pour qu’ils comprennent ce qui se passe dans ton esprit.

Et qu’ils soient rassurés.

Évidemment, ça demande du courage de s’ouvrir comme ça et de partager ses projets. Parce qu’on s’expose. Parce qu’on est vulnérable à cet instant.

Mais c’est là que la connexion se renforce.

Et c’est comme ça qu’on avance le plus : en faisant ce qui nous challenge.

Et s’ils ne comprennent pas du premier coup, inutile de se braquer, la patience sera ton meilleur atout.

Tes désirs d’indépendance chamboulent leur perception du monde, accepte que ce nouveau paradigme prenne un certain temps à être assimilé !

Alors quand tu auras eu cette conversation et que ta femme/ton mari/ton père/ta mère/ton meilleur pote/ton koala domestique te regardera avec un mélange d’amour, de soutien et d’admiration pour ce que tu veux entreprendre, tu repenseras à cet article et tu te diras… « Woaw ! Ça valait un milliard de fois le coup. »

Il y a un temps pour rugir et foncer.

Et il y a un temps pour partager et se comprendre.

Je te souhaite un max de réussite dans tes projets, quels qu’ils soient, et je te dis à bientôt pour de nouvelles aventures.

► Damien

PS: Et si c’est pas encore fait, tu peux rejoindre tout de suite ma newsletter pour recevoir encore plus d’astuces et stratégies exclusives (qui ne sont pas sur le site) pour t’aider à devenir indépendant(e) : Je rejoins l’aventure !


Reste en contact :