^ Damien Fauché - PleinDeTrucs.fr

Être entrepreneur online… la vraie vie, au quotidien, voilà à quoi ça ressemble :

Après tout, dans l’idée, ça fait rêver n’est-ce pas ?

Imagine une seconde…

…que tu puisses bosser depuis ton ordi, n’importe où dans le monde…

…que tu n’aies pas d’horaires autres que ceux que tu te fixes TOI-MÊME…

…que tu n’aies pas de « boss » qui te dise quoi faire, jamais…

…et surtout…

…SURTOUT…

…que tu fasses un truc qui a du SENS pour toi et qui AIDE des milliers de personnes.

Ça paraît pas trop naze comme boulot hein ?

Limite paradisiaque…

…eeeeeeeet dans une certaine mesure… bin… ça l’est !…

…Mais en pratique, my little Strudel, c’est seulement la partie émergée de l’iceberg !

C’est le RÉSULTAT visible.

Sans regarder TOUT ce qui se cache derrière.

Doooooonc c’est pour ça que je vais écrire cet article :

Pour te parler de la vraie vie quotidienne d’entrepreneur online.

Pour que tu saches en quoi ça consiste d’avoir ton propre business en ligne et ce que ça implique, au-delà des strass et paillettes du « succès ».

Alors accroche-toi à ton slip moussaillon, ça va zouker.

Première chose à préciser : je vais te parler principalement de MA life et de celle de MES clients.

Je prétends pas du tout savoir comment vivent tous les entrepreneurs online… et je vois pas trop comment je pourrais savoir ça d’ailleurs…

Donc là, je vais te parler SEULEMENT de ce que je connais « de l’intérieur », avec mes 5 années dans l’entrepreneuriat online, en étant aussi objectif que possible, autant sur les aspects positifs que sur ceux qui puent du *glitrogénum papadopoulos*.

Et ça devrait déjà te donner une vision assez claire de ce à quoi tu peux t’attendre toi si tu poursuis ton aventure entrepreneuriale en ligne 😉

Ceci étant dit, j’aimerais faire une petite distinction dans les business internet pour que tu puisses y voir plus clair…

…parce qu’il y en a des TAS.

Il y a les business de trading, d’affiliation, les amazon FBA, et des tas d’autres bidules que je connais pas des masses.

Donc là, pour qu’on parle bien de la même chose, je te parle de business de CRÉATION DE VALEUR online.

C’est-à-dire une activité pro où tu PRODUIS quelque chose dans le but d’AIDER des gens.

Peu importe que ce soit des produits physiques (comme des livres, des meubles ou des bijoux), des services (comme des cours de Yoga ou du coaching personnel) ou des produits numériques (comme des ebooks ou des formations en ligne).

Ensuite, dans cette rubrique « Business de Création de Valeur », j’aimerais aussi zoomer sur une catégorie spéciale de business…

…ce que j’appelle « Easy Business ».

« Easy Business » c’est un terme que j’ai complètement inventé.

Pourquoi ?

Parce que j’aime pas du tout ce que font un tas de business internet.

À vrai dire, souvent, ça me repousse même.

Voilà ce que j’imaginais quand j’entendais « business online » :

  • Arnaques du type combines pour gagner de l’« Argent Facile »
  • Énormes sites web organisés qui vendent des produits super cher et dont personne ne tire de résultats (à part eux-même !)
  • Magouilles techniques

Et ce genre de choses pas très reluisantes…

Donc, je voulais bien marquer ma différence avec ce monde-là.

Et c’est pour ça que j’ai inventé le terme Easy Business ^^

Un Easy Business en gros, c’est un business online (c’est-à-dire que tu vends quelque chose par internet) qui est éthique (tu vends quelque chose de qualité et qui va aider tes clients) et qui est extrêmement SIMPLIFIÉ (pour que tu te focalises sur la création de valeur plutôt que sur des conneries administratives).

Un Easy Business, ça se distingue aussi par le fait que c’est une activité qui te permet d’exprimer ce qui compte pour toi et de toucher les gens avec… en y prenant du PLAISIR et en te laissant le temps de PROFITER DE LA VIE (Easy Life ^^).

Je vois beaucoup de marketeurs online qui ont l’air de SOUFFRIR dans leur business… et ça me donne pas envie du tout !!!

Même si certains ont l’air de gagner beaucoup d’argent.

À les voir faire la gueule tout le temps, répéter en boucle qu’ils sont les meilleurs et que internet est un « champ de bataille sans pitié »… ça me rebute plus qu’autre chose ^^

Donc « Easy Business » c’est aussi une distinction par rapport à ça.

C’est pour les gens un tantinet idéalistes qui ont envie d’apporter leur touche de couleur dans le monde sans se prendre la tête.

Pour résumer, un Easy Business, c’est un business online éthique et simplifié qui te permet d’exprimer ce qui compte pour toi et d’aider les gens tout en y prenant du plaisir et en ayant le temps de profiter de la vie.

Cool huh ?

La phrase est un peu longue, mais l’idée principale y est :p

Ceci étant dit…

…avoir un Easy Business donc, comment ça se passe au quotidien ?

Premièrement, ça demande BEAUCOUP de boulot.

C’est PAS DU TOUT un truc qui se crée du jour au lendemain.

Concrètement, un Easy Business est constitué :

  • D’un public (les personnes que tu veux aider… c’est même le plus important : les gens)
  • D’une offre (la manière dont tu vas les aider)
  • D’un moyen de présenter tes offres à ton public automatiquement (par exemple via un blog, une page facebook ou une newsletter)

Et à partir de là, il te reste à satisfaire tes clients !

Je vais pas m’attarder ici à expliquer COMMENT créer un Easy Business parce que ce n’est pas le sujet de cet article.

Mais si ça t’intéresses quand même, j’ai créé tout un cours offert sur le sujet.

Clique ici pour le recevoir : Comment créer un Easy Business.

Pour revenir au sujet de cet article sur la vie quotidienne d’un « Easy » entrepreneur online…

Ton temps de travail est donc réparti entre les tâches suivantes :

  • La création de contenus offerts (qui vont te permettre de toucher et d’aider ton public gratuitement et de te faire connaître)
  • La création de contenus payants (qui vont te permettre d’aider plus en profondeur ton public et de gagner de l’argent)
  • Les tâches administratives (au minimum… mais c’est obligatoire ^^)
  • Les échanges avec tes prospects (ton public qui n’est pas encore client)
  • Et surtout : Le suivi de tes clients (pour qu’ils soient comblés d’avoir travaillés avec toi et qu’ils aient les résultats pour lesquels ils te payent !)

C’est la base.

Pas besoin de techniques complexes de réseaux sociaux, de poster un article par jour, de suivre un milliard de blogs, d’être un(e) expert(e) du copywriting, etc…

Juste aller à l’essentiel pour générer de quoi bien vivre : d’abord 2000€ par mois et pouvoir quitter ton taf, puis gagner plus si t’en as envie ^^

Perso, j’envisage sans problème de passer la barre des 10 000€ mensuel avant l’année prochaine.

Woh… Ça me fait assez bizarre d’écrire ça « 10 000€ mensuel »… parce que je gagnais « à peine » 1524€ par mois quand j’étais employé dans le jeu-vidéo !

Et à l’époque, j’aurais jamais cru que ce serait possible… même d’atteindre les 3000€ mensuels ^^

Le truc, avec un Easy Business, c’est qu’il y a pas vraiment de limite. Au plus tu aides les gens, au plus tu gagnes d’argent… et ça même si l’argent n’est pas ta priorité.

Tu as « juste » à faire quelque chose de bien.

Et je mets « juste » entre parenthèse parce que c’est pas si facile du tout.

Ça demande une tonne de boulot.

Tu vois, dans mon idée de Easy Business, l’une des choses importantes est d’avoir une Easy Life : de pouvoir profiter de la vie (et voyager) sans se soucier de l’argent.

Mais atteindre ce résultat, ça se fait pas par enchantement.

Ça a un prix.

Et ce prix, c’est des centaines et des centaines d’heures passées derrière ton ordi et avec tes clients.

Concrètement ?

Ça m’arrive de passer des semaines entières à bosser 14h par jour.

Et ça, ça fait moins rêver.

Même si je suis dans un hôtel de luxe au Viêtnam.

Bien sûr, ça m’arrive aussi de ne pas bosser de la journée pendant plusieurs journées consécutives. Ou de me prendre des vacances improvisées un peu n’importe quand.

Donc il y a des trucs géniaux… et il y a des trucs plus hardcore.

C’est pas tout blanc ou tout noir.

C’est ce que j’appelle « le prix à payer » pour vivre ses rêves.

Et ce prix personnellement, je suis prêt à le payer encore et encore parce que ce mode de vie, c’est ce que je kiffe pour le moment :p

Au moment où je t’écris ces lignes, je suis au Japon, calé sur un gros tapis épais dans le salon. Ma copine est en train de siffloter sur la terrasse en prenant le soleil. On entend les gazouillements des oiseaux. Et je vois la forêt à travers les portes coulissantes de la maison traditionnelle où on habite.

J’ai bossé toute la matinée (depuis 8h) et il est 13h. J’en suis grosso modo à une bonne moitié de l’article.

Je vais aller manger dans quelques instants, probablement des ramens (soupe de nouilles japonaises).

Ce soir, on a rendez-vous avec des amis japonais pour aller dans un restau class.

La semaine dernière j’ai visité Kyoto, on a vu des tas de temples plus incroyables les uns que les autres (on a notamment fait la marche nocturne de Fushimi Inari qui était à couper le souffle !)…

Vie quotidienne au Japon

…et quasiment chaque jour…

…j’ai travaillé !

J’ai principalement accompagné mes clients.

Et ça, ça fait PARTIE de la vie d’Easy Entrepreneur.

Ce n’est pas « que le fun ». C’est le fun ET le travail.

Ces deux derniers mois, j’étais à Taiwan. Je me suis mis au surf. J’ai fait des centaines de kilomètres à vélo. Et j’ai bossé comme un dingue sur mon programme pour avoir un mental de champion (SDR). J’ai répondu à des centaines et des centaines de mails, écrit des dizaines de milliers de mots, tourné des heures de vidéo.

Les 4 mois précédents, j’étais au Viêtnam. C’est là où j’ai commencé à créer la Structure De la Réussite (SDR donc… ça m’a pris environ 6 mois en tout de créer le programme). Et même si la piscine n’étais pas loin et que j’allais dans des restaus plus délicieux les uns que les autres tous les jours, j’ai passé une bonne grosse partie du temps derrière mon ordi !

C’est le revers de la médaille.

Une vie de rêve contre une implication profonde.

L’un ne va pas sans l’autre.

Et c’est vraiment l’idée que j’aimerais te communiquer dans cet article :

Créer un Easy Business (et être un Easy Entrepreneur), ce n’est pas facile.

Le « Easy » de Easy Business fait référence au mode de fonctionnement du business qui est facile…

…mais développer son Easy Business, ça demande du taf !

C’est même beaucoup plus dur que d’avoir un boulot d’employé parce que les résultats ne sont pas instantanés.

Quand t’es employé : tu bosses et t’as ta paye à la fin du mois. Basta !

Alors que quand tu crées ton Easy Business : tu bosses… et tant que tu débutes… tu vois pas beaucoup la couleur de l’argent!

Et ça fait mal au *spationaute rebondissant* de taffer heure après heure pour des cacahuètes.

Maaaaaaaaaaaaaaaaaaaais…

…en revanche…

Quand t’es employé : au bout de 5 ans de taf, t’en es à peu près au même point niveau boulot, peut-être avec une légère augmentation de salaire.

Alors que quand tu crées ton Easy Business : au bout de 5 ans de taf, tu as construit un business qui te ressemble, tu as eu un impact que tu peux mesurer directement dans la vie des gens que tu as aidé,  tu gagnes beaucoup plus d’argent que la plupart des salariés, tu gères ton temps comme ça te chantes, tu as beaucoup plus de temps libre à l’extérieur de ton boulot pour être avec tes proches et faire ce qui te plaît.

C’est deux voies qui sont radicalement différentes.

Il n’y en a pas une meilleure que l’autre.

Et c’est à chacun de choisir la sienne.

Sans juger.

Développer un Easy Business va te demander une implication en béton armé.

Et même pendant une journée de surf, pendant que les autres feront la sieste pendant la pause de midi, peut-être que tu devras travailler pendant deux ou trois heures pour aider tes clients.

Journée Surf et Boulot

Peut-être que tu devras sauter pas mal de repas (et manger en plein milieu de l’après-midi) pour terminer une newsletter à temps.

Peut-être que tu devras passer quelques nuits blanches pour aider tes clients à faire face à une situation particulière.

Mais au bout du compte… tu réaliseras que ta vie est intense… pleine de sens… et tu ressentiras une gratitude infinie pour toutes les aventures qui vont t’arriver.

Et tu apprécieras chaque jour la chance que tu as de mener cette vie-là.

En tout cas, si c’est la voie que tu choisis de prendre, c’est tout ce que je te souhaite amig@ !

Et si t’es prêt(e) à t’impliquer de tout ton cœur dans la création d’un business online qui te permet de mener une vie de ce genre − libre et pleine de sens − alors je t’ai préparé un petit cours offert.

Tu vas voir, ça dézingue un paquet de croyances populaires sur les business internet et ça va te donner pas mal de conseils APPLICABLES à ton cas personnel pour avancer sur la voie de ton propre Easy Business.

Et si t’as lu cet article en entier, je suis sûr que ça va te plaire.

Clique ici pour t’inscrire à mon cours offert.

Et enjoy !

À très vite,

– Damien


Reste en contact :