^ pleindetrucs.fr

Ce qui est important dans la vie

Quelques idées, comme elles viennent, sur ce que je trouve important dans la vie.

Être content de se lever le matin

Parce que c’est la base de ton existence, incrémentée, petit à petit.

Si tu n’es pas content(e) de te lever de bon matin, et que l’idée de la journée qui s’annonce ne te procure aucune stimulation, alors il est temps de te poser et de réfléchir un petit peu à ce que tu fais de ta vie.

Même dans les moments difficiles, prends conscience de la chance que tu as d’être vivant(e) et de pouvoir te réveiller.

Dis-toi que chaque jour est un beau jour et que tu peux choisir ce que tu veux en faire, même si c’est insensé.

Tu peux envisager par exemple de vendre tout ce que tu as et devenir moine bouddhiste ou alors de quitter ton boulot ou encore de partir à l’aventure.

Tu as une seule vie, savoure-la.

Chaque jour.

 

Exister socialement

Parce que c’est essentiel au bien-être et à l’estime de soi.

En tant qu’être humain, nous sommes des animaux sociaux.

Nous avons un besoin de reconnaissance sociale. C’est-à-dire que nous avons besoin que notre existence soit reconnue par nos semblables (dans la vraie vie, pas sur les réseaux sociaux).

La solitude ponctuelle est plaisante. La solitude permanente un calvaire.

Je pense que c’est essentiel dans la vie de se sentir accepté et aimé en tant qu’individu.

Prends le temps de partager ta vie avec les autres.

 

S’aimer soi-même

Parce que tu es coincé(e) avec toi pour le reste de ta vie !

Alors autant t’aimer.

Sois indulgent(e) envers toi-même, accepte-toi et ne sois pas fataliste pour autant.

Tu peux être ce que tu veux être.

Focalise-toi sur ce que tu aimes en toi. Même si les autres ne te renvoient pas une bonne image de toi-même, que tu ne corresponds pas aux critères des magazines et de la TV, aime-toi quand même.

Sincèrement.

 

Aimer les autres

Parce que c’est une émotion magnifique, autant pour celui qui la reçoit que pour celui qui la prodigue.

Aimer, c’est quelque chose qui déconnecte de la réalité tangible. Aimer, ça élève la spiritualité. Aimer, ça transcende l’individu.

Prends le temps d’apprécier et de chérir les êtres qui t’entourent, et surtout prends le temps de le leur faire savoir.

 

Ne pas culpabiliser

Parce qu’on ne peut ne pas plaire à tout le monde.

Si les gens et la société attendent des choses de toi c’est leur problème, pas le tien.

À notre époque, tu as le droit de réclamer ta propre vie.

 

Être flexible

Parce que tu ne peux pas contrôler le monde mais que tu peux changer toi-même.

Comme le dit Pema Chödrön dans cette vidéo : n’essaie pas de forcer le monde à être comme tu le veux, change-toi toi-même pour que le monde ne te blesse plus.

Et comme le dit Gandhi : “Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde”

 

Embrasser ses émotions

Parce qu’elles permettent de te sentir vivant.

Même la plus amère des tristesses est à chérir.

Tu as l’immense privilège de pouvoir ressentir un riche panel d’émotions, ne les rejette pas.

 

Être en bonne santé

Parce que ton humeur est conditionnée par ta santé physique et mentale.

Ton bien-être général passe par des actions comme prendre soin de toi, bien manger et faire de l’exercice.

De plus, si des personnes de ton entourage souffrent physiquement ou mentalement, il te faut être vigoureux pour pouvoir les accompagner.

Si tu peux le faire, prends conscience de la chance que tu as de pouvoir respirer normalement, de pouvoir marcher, voir, entendre, goûter, toucher.

C’est une chance inouïe. Penses-y.

Réjouis-toi lorsque les gens que tu aimes sont aussi en bonne santé et sois compatissant(e) lorsqu’ils ne le sont pas.

 

Être reconnaissant envers les bonnes choses…

Parce que c’est là que réside toute la beauté de l’existence.

Prends le temps de penser à chaque chose positive dans ta vie, à chaque geste appréciable qu’un individu a eu envers toi, que ce soit un ami ou un inconnu.

Porte ton attention sur tout ce qu’il y a de bon autour de toi et en toi.

 

…et envers les mauvaises

Parce qu’elles représentent des challenges pour te faire évoluer.

Aussi terribles que les épreuves puissent être, regarde ce qu’elles t’ont apporté comme apprentissage.

Peut-être que la perte d’un être cher t’aura fait réaliser le caractère éphémère de l’existence et t’aura permis de changer radicalement de vie.

Transforme les mauvaises choses en apprentissage positif.

 

Se détacher du passé

Parce que rien ne peut le modifier.

T’accrocher au passé ne changera pas ton présent.

Reconnais ton passé et tires-en des leçons mais ne te morfonds pas en son sein car tu pourrais en oublier de vivre au jour le jour.

 

Regarder l’avenir sans peur et avec sérénité

Parce que c’est ta manière de regarder vers le futur qui va déterminer ton avenir.

Sans te mettre de pression, décide consciemment de ce vers quoi tu veux te diriger puis vas-y.

Ne t’inquiète pas des problèmes qui pourraient survenir. Selon l’adage tibétain, si un problème a une solution, alors il est inutile de s’inquiéter ; s’il n’en a pas, s’inquiéter n’y changera rien.

 

S’épanouir dans le présent

Parce que c’est la seule chose qui est tangible.

Tout ce que tu vis se passe exactement au moment où tu le vis.

Si tu relis cette phrase, tu vis quelque chose de différent, à chaque fois.

Prends le temps de respirer, de t’asseoir, de manger, de sentir la rosée du matin, les feuilles des arbres, le soleil, le vent et la pluie.

Le présent, c’est tout ce qui existe, ce qui est.

Sans jugement.

 

En fait, chacun de ces points mériterait un article à part entière.

Tu remarqueras aussi que j’ai fait l’impasse sur les besoins fondamentaux comme le fait de se nourrir, d’éliminer, de dormir et de ne pas être en danger.

Quand on prend le temps de penser à ce qui est important dans la vie, le fait de prendre une amende pour excès de vitesse, de rendre un travail dans les temps ou de se disputer pour savoir qui fait la vaisselle semblent des préoccupations bien triviales.

Penses-y lorsque ton boss te crie dessus, que ton conjoint te fait des reproches ou que le chien du voisin urine sur ta porte…

C’est difficile de s’inquiéter de payer son loyer ou de s’énerver dans les embouteillages quand on est reconnaissant d’être en vie, aimé et en bonne santé.

Alors penses-y chaque jour.

Voilà qui me semble une bonne définition de ce qui est vraiment important dans la vie.

Et pour toi, qu’est-ce qui est important ?


Reste en contact :