^ Comment dormir 2h par jour ? pleindetrucs.fr

Le sommeil polyphasique | Je commence aujourd’hui !

Aujourd’hui, jour anniversaire du grand Pastafogol, je suis tombé sur un article qui parle de dormir deux heures par jour sans devenir complètement barjo… Ça me semble assez incroyable !

En quelques mots, voilà en quoi ça consiste :

Remplacer l’unique phase de sommeil habituelle par une multitude de siestes.

Cette manière de dormir s’appelle “sommeil polyphasique” (en plusieurs phases quoi) et il en existe plusieurs variantes.

La méthode qui m’intéresse le plus s’appelle Überman.

Elle se compose de 6 courtes siestes réparties à intervalles réguliers dans la journée.

L’un des avantages fondamentaux de cette méthode est de diminuer son temps de sommeil à seulement 2 ou 3h par jour.

Ni une ni deux, je me laisse tenter par l’expérience.

La perspective de gagner autant de temps d’éveil quotidiennement me stimule énormément !  

Pour l’instant, je dors en moyenne 7 heures et 24 minutes par jour. Comment je sais ça ? Parce que je note chaque jour, tous les jours depuis plus de 7 mois, mes heures de coucher, de réveil et de lever. Je note aussi mes rêves et un tas d’autres données, du genre mes ressentis au coucher et au réveil, les troubles perçus pendant la nuit, etc… Quoi, je suis un malade ? Bin ouais.

Bref, après un rapide calcul, je constate que dans mon cas, si j’arrive à dormir seulement 3h/jour, je gagnerai 4h24 d’éveil dans la journée, soit 1 jour 6 heures et 48 minutes par semaine, 5 jours et demi par mois et environ 67 jours par an !

Ça représente donc plus de 30h d’éveil supplémentaires par semaine, voire presque 40 si je dors seulement 2h par jour !

C’est-à-dire que je serai actif 67 jours de plus qu’une personne qui suit un rythme de sommeil monophasique en un an, dingue ! Pour l’instant, ça me paraît inconcevable, surtout que ça a l’air d’être bigrement (oui, je sais, on n’utilise plus ce mot depuis quelques dizaines d’années) difficile.

La plupart des gens qui ont tenté l’expérience de sommeil polyphasique Überman ont arrêté en moins d’une semaine, mais je ne laisse pas ce facteur me décourager. En tout cas, je ne veux pas me faire d’idée avant d’avoir expérimenté moi-même.

Pourquoi je fais ça ?

Déjà parce que je trouve le concept formidable, ensuite… juste pour voir si c’est possible ! J’ai un style de vie libre de tout horaire et le sommeil et les rêves sont des sujets qui me fascinent. Du coup, expérimenter ce type de sommeil non conventionnel tombe sous le sens pour moi.

Comment ça se passe ?

À la base, je voulais faire ça sans horaires de coucher fixes, mais d’après ce que j’ai lu aujourd’hui, il paraît que c’est bien de se conditionner pour les heures de coucher afin de s’endormir plus rapidement.

Pour l’instant je n’ai pas de quoi contrôler la véracité de cette information. Par conséquent on va partir de cette base et voir ce que ça donne. Au pire, il sera toujours temps de changer de stratégie plus tard.

Du coup, j’ai réfléchi à quelles heures seraient les plus adaptées à mon rythme, et voici mon planning concernant la mise en place de l’expérience, j’ai numéroté les phases pour garder un repère chronologique (chaque phase 1 commence une nouvelle journée), malin le mec :

–        Phase 1 – 2h – C’est-à-dire qu’elle commence à 2h du matin et se termine juste avant la précédente, à 5h59.

–        Phase 2 – 6h

–        Phase 3 – 10h

–        Phase 4 – 14h

–        Phase 5 – 18h

–        Phase 6  – 22h

Note : Une phase se termine lorsque la suivante commence. Chaque phase comprend donc une partie endormie (off) et une partie éveillée (on). Par exemple pour la phase 1, la partie “off” commence à 2h du matin et se termine à 2h30 ; la partie “on” débute alors et se poursuit pendant 3h30 jusqu’à l’heure de la phase 2.

En bref, chaque phase dure 4h dont les 30 premières minutes sont réservées au repos. Idéalement, il faut être endormi 20 minutes sur les 30, c’est-à-dire s’endormir en 10 minutes.

Note : Pour les parties « résumé » de mon journal de bord, les notes sont sur 5. 0 étant très mauvais, voire nul, et 5 excellent. Le total est sur 20. Ces résultats n’engagent que moi. Ton expérience peut être totalement différente de la mienne.

 

Quelles sont mes attentes ?

J’aimerais voir comment ce mode de sommeil peut impacter ma vie, à tous les niveaux. Je te tiendrai au courant ! L’un de mes objectifs principaux est donc de pouvoir atteindre le sommeil paradoxal très rapidement après le coucher.

Si je commence à délirer complètement et à avoir des hallucinations, tu sauras que ça peut être dangereux pour la santé.

Je vais donc faire un compte rendu le plus exhaustif possible de cette expérience en tenant un journal quotidien.

On commence tout de suite avec le premier jour.

Et toi, que ferais-tu avec 30h de plus par semaine ?


Reste en contact :