^ Ryan Merabet, Selma Païva, Théophile Eliet, Kalagan, Damien Fauché, André Dubois, Greg Lagrange, Tony et Haydée sur pleindetrucs.fr

Qui suivre sur le web francophone pour créer un business en ligne (et leurs conseils)

Note : La semaine dernière, j’interviewais Ev Bogue (un gros blogueur américain dont je suis fan) qui évoquait la difficulté de gagner sa vie online.

Suite à notre conversation, j’ai décidé d’investiguer sur les personnes qui gagnent bien leur vie sur le net en francophonie pour voir comment elles s’y prennent.

En ce moment, tout le monde parle de gagner de l’argent sur internet, être indépendant, ce genre de choses.

Résultat, des tas de données dans tous les sens.

Alors si tu sais pas qui écouter dans ce tintamarre, je t’ai fait une petit sélection de celles et ceux qui se démarquent sur le net francophone, histoire que tu voies un peu la philosophie de chacun et voir ce qui te convient le mieux. J’ai interviewé des voyageurs, des marketeurs, des consultants, des coach, etc… qui gagnent leur vie sur internet.

Pour que tu te fasses ton avis, j’ai posé la même question à tout le monde :

Si tu devais créer un business de zéro, avec 500€ et en une semaine, tu ferais quoi ?

Bon évidemment, on peut pas vraiment créer un business de zéro en une semaine (au cas où il y ait des bisounours parmi vous), l’idée, c’était plutôt de mettre une contrainte temps et argent pour qu’ils mettent en avant leurs priorités et leur vision des choses.

Pour chacun(e), j’ai aussi mis des liens vers 3 articles à eux que je trouve vraiment bien. C’est une mine d’or. Sans déconner. C’est pas des articles qui se lisent une fois à la va-vite, c’est du méga-lourd à lire et à relire !

Voilà les personnes à suivre sur le net pour devenir indépendant et leur réponse à la question :

Greg Lagrange – Lifestylers

Greg Lagrange Lifestylers sur pleindetrucs.fr« – Le premier jour, je chercherais quel est le problème le plus pénible, frustrant, urgent qui concerne une majorité de personnes sur la thématique sur laquelle je compte me lancer. Je chercherais un moyen efficace, plus rapide, si possible jamais vu ailleurs, qui permet de résoudre ce problème (et, idéalement, sans les choses que les gens ne veulent pas faire pour le résoudre)

– Le second jour, j’enregistrerais une formation sur le sujet, et je rédigerais un argumentaire de vente qui enseigne des choses aux gens, de façon à ce qu’ils retirent déjà de la valeur, avant même de voir l’offre, et qui casserait toutes les objections qui constituent les freins à l’achat les plus répandus.

– Ensuite, je créerais une série de vidéos gratuites qui apportent toutes énormément de valeur, de conseils en rapport avec ce problème et qui proposent toutes de cliquer pour aller voir le contenu de vente

– Puis, je ferais de la publicité sur Facebook pour montrer ces vidéos aux personnes les plus à même d’avoir ce problème avec mes 500 euros (sans oublier de retargeter les gens ayant cliqué sur mon mini site pour leur montrer les prochaines vidéos)

– J’encaisserais les ventes et ré-investirais mes gains dans plus de publicité

– Le plus rapidement possible, je ferais un sondage demandant à mes clients les plus gros problèmes qu’ils ont sur cette thématique, et créerais un second produit à leur proposer qui y réponde. »

3 articles super intéressants chez Greg :

Pour ceux qui veulent vendre facilement : cet exercice fait peur, mais ils change tout
Comment créer des titres qui cliquent et qui claquent, en quelques secondes
Le modèle le plus rapide de gagner sa vie sur le web (et pourquoi les marketeurs vous mentent)

 

Ryan Merabet – Le sac à dos

Ryan lesacados sur pleindetrucs.fr« Déjà j’utiliserai 300 euros pour booker un vol pour Bali. Un lieu magnifique ou des tas d’expats et nomades digitaux vivent. C’est important d’être entouré de personnes dans le même état d’esprit.

Ensuite pour le business en lui-même, j’utiliserai mes compétences pour créer un produit en rapport avec quelque chose qui me passionne énormément et qui pourrait aider les autres.
Le format dépendrait de mes compétences : Une application mobile, un ebook, une formation.
En même temps je commencerai à créer une communauté autour pour promouvoir par la suite le produit.

Le plus important c’est de garder un certain équilibre (pour éviter de tomber dans un burn out), et l’environnement que propose Bali le permet totalement 🙂 »

3 articles super intéressants chez Ryan :
Voyager moins cher partout dans le monde
Voyager Ultra léger
Ne plus payer de frais bancaires en voyage

 

Théophile Eliet – Blog Influent

Théophile Eliet bloginfluent sur pleindetrucs.fr

« Je créerais des vidéos contentant des mots clefs ultra ciblés et j’utiliserais les 500 euros en déléguant à un monteur vidéo qui améliorerais la valeur perçue d’une formation payante que je lancerais une fois que j’aurais mes 100 premiers emails collectés. »

 

3 articles super intéressants chez Théo :

Créer un blog qui rapporte
Référencement WordPress
Email marketing

 

André Dubois – Traficmania

André Dubois traficmania sur pleindetrucs.fr« 1) Étudier LONGTEMPS ma thématique pour être certain qu’elle est porteuse. Un mauvais choix de thématique est la cause n°1 d’échec de monétisation

2) Écrire un excellent Lead magnet

3) Installer un bon thème premium (150 euros) + Thrive leads (100 euros)

4) Faire des articles invités uniquement pour avoir des inscrits avant de publier mes premiers posts. »

3 articles super intéressants chez André :

41 types d’articles de blog: le guide complet anti-page blanche.
Comment réussir ce qui semble impossible à tous
Comment faire connaître son blog

 

Haydée et Tony – Travelplugin

Haydée et Tony travelplugin sur pleindetrucs.fr Haydée : « Je garderai mes 500€ et ne dépenserai rien au départ.

Je ferai un bilan de mes compétences, points forts et centres d’intérêt. Je choisirai une idée de business en relation avec une de mes meilleures compétences, je déterminerai une niche dont je définirai les besoins pour formuler mon offre accompagnée de ses bénéfices.

Puis je m’adresserai au marché cible pour leur poser des questions en rapport avec mon idée. Ainsi, je déterminerai le besoin réel pour réadapter mon offre. Voilà ce que je ferai la première semaine. »

3 articles super intéressants chez Haydée et Tony :

Être payé sans produit, sans abonnés et sans pub
20 erreurs mortelles au démarrage de votre business en ligne (et comment y remédier)
11 choses que vous devez oublier pour devenir entrepreneur

 

Kalagan – Kalagan.fr

Kalagan sur pleindetrucs.fr

« Voici un conseil que je répète souvent à mes clients, aux lecteurs de mon blog et à toutes les personnes qui débutent sur le Web et qui veulent suivre le pas des grands blogueurs à succès.

Ayez un modèle économique solide, avec plusieurs activités distinctes.

 
Pour que vous compreniez bien le concept, je vais essayer de prendre un exemple simple. C’est d’ailleurs une idée que j’avais eu il y a quelques années.
Vous êtes un spécialiste du développement d’application mobile et vous avez une idée géniale : vous voulez développer une application mobile qui permet aux utilisateurs de repérer les bars les plus proches de leur position, avec une terrasse ensoleillée, en fonction de l’heure, de la météo… Avouez que l’idée est chouette ! Je l’ai d’ailleurs eu en terrasse d’un bar de Lille 🙂 Vous savez que cela va vous demander beaucoup de travail et que vous n’êtes pas certains d’en vivre. Ne vous y mettez pas à 100% de votre temps ! En tout cas pas pendant une trop longue période. Vous pourriez très bien avec 2 activités distinctes : celle de votre application mobile « Sunbar », mais également une activité qui consiste à maintenir des applications mobiles pour quelques clients (payée à l’heure).

– Si votre projet Sunbar décolle, vous pouvez diminuer votre activité avec vos clients, devenir manager et déléguer le travail, ou tout simplement augmenter vos tarifs et travailler avec moins de clients.

– Si votre projet Sunbar ne décolle pas, vous avez toujours 50% de votre temps qui est rémunéré avec vos clients. Vous pouvez également vous lancer sur d’autres projets. En plus, cela vous permet de vous créér des contacts, de l’expérience, une réputation…

Le fait d’avoir au moins 2 sources de revenus distinctes et indépendantes m’a aidé personnellement à me relever 2-3 fois de situation financière difficile. Aujourd’hui, j’ai plusieurs projets qui m’apportent des revenus « semi-automatiques », et je continue également à équilibrer mon activité en travaillant avec mes clients.

Si vous êtes débutant et que vous avez une ou plusieurs compétences que vous pouvez vendre à vos clients, ce modèle vous permet d’avoir une entreprise plus solide, dès les premiers mois. »

3 articles super intéressants chez Kalagan :

 

Selma Païva – selmapaiva.com

Selma Païva sur pleindetrucs.fr« Au début, je ne dépenserai rien. Je passerai plusieurs jours uniquement à faire des recherches pour repérer des personnes avec qui j’aurais envie de travailler.

Je les étudierai à fond, pour bien comprendre qui elles sont, comment ça se passe pour elles, ce qui leur fait envie, ce qui leur pose problème. Ensuite, je rentrerai en contact avec elles sur leurs réseaux sociaux, leurs blogs, voir si effectivement j’ai bien ciblé et si le courant passe bien.

A partir de là, j’écrirai 3 à 5 articles correspondant à des sujets qui les intéressent, et en apportant une autre manière de voir les choses. Vu qu’on est déjà en contact sur les réseaux, je leur proposerai de lire les articles, et je leur demanderai un RV pour mieux les connaître : en échange de leurs réponses à mes questions, j’identifierai les points sur lesquelles elles ont besoin d’aide en priorité, on validerait ensemble, et je les aiderai gratuitement.

Ce n’est pas de la fiction, c’est comme ça que j’ai commencé !

Je me rends compte que ça implique de dépenser une centaine d’euros pour un nom de domaine et un hébergement, pour le thème du blog, ça peut varier de quelques dizaines d’euros à moins d’une centaine. Si c’était à refaire en revanche, je demanderai à quelqu’un sur Fiverr de m’installer tout ça plutôt que de transpirer toute seule sur la technologie. On est à moins de 200 euros dépensés environ. Certains RV peuvent avoir lieu autour d’un café, donc bien sûr j’offrirai le café ! Pour skype, c’est gratuit. Un fournisseur de services mails pro, ça coûte environ une vingtaine d’euros par moi tant qu’on a encore une petite liste.

Ensuite, les premiers clients payants seront sûrement une partie des premiers clients gratuits (ça c’est passé comme ça pour moi). Je demanderais aussi à ces premiers clients s’ils ont des personnes de leur entourage à me recommander, et de m’aider à partager mes nouvelles publications. A partir du travail fait avec ces personnes là, j’aurais d’autres idées d’articles, que je publierais chez moi et ailleurs. Comme j’ai un tempérament d’ermite, je suis restée dans ma caverne virtuelle très longtemps, je ferais différemment si c’était à refaire ! J’irais d’avantage vers les autres, c’est ce que je fais maintenant, et que je devrais faire encore davantage d’ailleurs !

Une fois que j’ai à mon actif une dizaine d’expériences acquises sur le terrain, donc, je les mets en avant sur mon site pour vendre mon travail directement, et le proposer à mes nouveaux abonnés.

Ensuite, je m’arme de courage pour affronter le Power Editor de FB et la constitution d’une audience, et je mets un budget d’environ 100-150 dans FB Ad pour offrir un super contenu (à télécharger, ou un webinaire) et avoir de nouveaux abonnés pour mon blog, vu que je peux les contacter par mail. Une fois que j’ai le sentiment de bien maîtriser le sujet,et que mon audience grandit je prépare une 1ère version d’un produit numérique, probablement le même travail que fait précédemment en individuel, mais cette fois en petit groupe pour commencer à générer plus de revenu, en y passant moins de temps. »

3 articles super intéressants chez Selma :

Pourquoi tes clients te mentent (et comment résoudre le problème)
Comment rédiger ta page à propos
Comment lire dans les pensées de tes clients

 

Et enfin, voilà ma propre réponse à la question :

Damien Fauché – PleinDeTrucs.fr

Damien Fauché sur pleindetrucs.fr

« Jour 1 : Je choisirais une thématique qui me plaît et dans laquelle il y a du monde. Je passerai ma journée sur le web à voir les questions que les gens se posent sur le sujet, leurs difficultés, leurs attentes. Idéalement, je ferai quelques Skypes avec les personnes concernées pour cerner leur contexte. Avec 350€, je réserverais une semaine dans un endroit cool avec AirBnB.

Jour 2 : Je créerai une solution au problème le plus fortement exprimé. Par exemple, je commencerais à tourner une formation vidéo, ou je préparerais une séance de coaching avec une structure qui résous ce problème.

Jour 3 : Je donnerai de la visibilité à cette « solution ». Créer un site sous WordPress (disons 50€ l’année). Préparer un article pour le proposer à un blog qui a de la visibilité. J’en parlerais à mon entourage étendu.

Jour 4 : J’irai à la plage, à la rivière ou à la montagne avec des amis selon le coin du monde où je me trouve (j’aime pas trop travailler plus de 3 jours consécutifs !). Disons que je ferais du canyoning ou une activité du genre (100€).

Jour 5 : J’entrerais en contact avec les personnes qui ont montré de l’intérêt pour ma solution. Je leur proposerai un Skype et je les aiderais au max gratuitement tout en étant attentif à leur feedback.

Jour 6 : J’améliorerais mon offre en fonction des feedbacks.

Jour 7 : Je vendrais ma « solution » probablement sous forme de coaching le temps que ma formation vidéo soit prête. Et bim, j’aurais une base business tout neuf !»

3 articles à lire chez wam :

4 questions pour savoir si tu devrais changer de travail (et trouver ton travail idéal)
*Phoque* trouver sa passion
Pourquoi certaines personnes réussissent ?

 


Reste en contact :