^ Le technique de l'autopilote sur PleinDeTrucs.fr

Comment avancer dans tes projets quand tu réfléchis trop

Quand tu veux faire un truc qui te tient à cœur :

Genre avancer sur ton business, écrire un bouquin, faire régulièrement du sport, te mettre sérieusement à l’anglais, ou quoi que ce soit qui a du sens pour toi…

Tu peux te retrouver face à un fat challenge :

Organiser cette *lutin* d’activité en fonction de tes journées déjà bien chargées.

Parce que, certes, t’aimerais progresser en salsa, mais quand tu termines une grosse journée de boulot, t’as peut-être pas la foi de te taper 20 minutes de trajet pour aller bouger ton body sur « Yo vengo de Cuba ».

Donc le problème c’est d’arriver à surmonter cet « effort » monstruous de te mettre et te remettre à faire quelque chose pour avoir des résultats dans le domaine que t’as choisis.

Pour moi, c’était une grosse galère pendant longtemps.

Puis à force de lire des bouquins et d’expérimenter plein de trucs…

J’ai trouvé une solution. Et certes, il doit y en avoir d’autres !

Elle est pas parfaite mais elle marche 90% du temps.

Enjoy nuggets 😉

 

La technique de l’autopilote

Le principe clef, c’est que chaque prise de décision te bouffe de l’énergie.

Et que chaque action te bouffe aussi de l’énergie.

Exemple :

  1. Décider d’aller faire ton sport te prend de l’énergie.
  2. Faire ton sport te prend de l’énergie.

Ma solution, c’est d’automatiser la prise de décision.

Pour économiser une partie de mon énergie.

En d’autre terme : tu ne choisis plus d’aller faire ton sport on non, tu vas faire ton sport un point c’est tout.

Et toute ton énergie est focalisée sur l’action plutôt que la prise de décision.

Ça peut paraître un peu simpliste comme théorie mais dès que tu creuses un peu, tu vas voir que c’est ultra-puissant.

Je te donne un exemple pour illustrer ça.

Une bonne partie de mon taf consiste à écrire.

Et quand j’ai commencé, il y avait simplement des jours où j’en avais pas envie.

Donc je me disais : « Bah… tu feras ça demain gros… en plus, y’a la nouvelle saison de Viking qui vient de sortir ! ».

Et je me retrouvais à suivre les aventures de Ragnar Lothbrok au lieu de bosser.

Vikings

“Aller man, t’écriras demain ! Ramène ton boule à Kattegat !!!”

Sur le coup c’était sympa mais le lendemain, j’avais pas avancé d’un broc sur les projets qui avaient du SENS pour moi.

C’était frustrant.

Donc je me suis mis à chercher des solutions.

J’ai lu pas mal de choses sur la procrastination et la formation d’habitudes.

Plein de trucs intéressants que je partage dans ma structure de la réussite.

Et l’un des concepts qui a le mieux marché, c’était donc d’automatiser ma prise de décision.

Les résultats ont étés explosifs en terme de productivité.

Du coup j’utilise ce système pour tout et n’importe quoi à l’heure actuelle.

Par exemple, par rapport à l’écriture :

J’écris dès que je me lève.

J’ouvre les yeux, puis ma fenêtre et je regarde l’océan pendant 2 ou 3 minutes avec un grand sourire sur ma tronche.

Puis je vais dans mon bureau et je me pose sur une chaise – toujours la même – et j’écris pendant 30 minutes à une 1h. Pas plus.

Puis je petit-déjeune. Je me lave les dents. Je me douche.

Et je retourne à mon bureau pour écrire jusqu’à midi. Je peux dépasser midi mais pas 13h.

Ça, c’est ma routine du matin.

Et elle marche du tonnerre du point de vue productivité !

La puissance du truc réside dans le fait que je ne pense pas à ce que je vais faire de mes matinées.

Je me lève, puis j’écris, un point c’est tout.

Pas de Facebook. Pas de coup de téléphone. Rien d’autre.

Résultat, je commence mes journées en ayant fait quelque chose qui a du SENS pour moi (article à venir pour définir ce qui a du sens pour toi !).

Et je me sens bien !

Une petite note : je m’accorde tout de même une bonne grosse flexibilité par rapport à ces matinées en autopilote. J’ai complètement le droit d’avoir des plans différents : par exemple si je veux aller surfer avec mes potes, Skyper mes clients, faire des crêpes avec ma copine ou partir une semaine en rando, je peux du moment que j’ai prévu ça au moins un jour à l’avance ! La technique de l’autopilote prévaut seulement pour tous les jours où je n’ai pas de plan spécifique. C’est-à-dire la majorité du temps. Et ça suffit amplement !

Donc…

 

Comment créer ton propre mode autopilote productif

Par défaut, tu as DÉJÀ un mode autopilote.

Autopilote

“C’est pas moi qui conduit !”

Le matin, tu te lèves puis tu fais des trucs.

Peut-être que tu petit-déjeunes en premier. Peut-être que tu fonces dans ta bagnole pour aller direct au boulot. Peu importe.

Quand tu te mets au boulot, tu fais aussi des trucs en autopilote.

Pareil quand tu finis ta journée de taf.

Le but ici est de modifier consciemment ton mode autopilote pour avancer sur les projets qui ont du sens pour toi. Ou tout simplement sur les projets que t’as envie de faire ^^

Prenons l’exemple de te mettre à la guitare.

T’es pas obligé de faire ça le matin au réveil.

Mais disons que la situation suivante s’est déjà présentée un tas de fois :

Tu rentres chez toi, tu regardes ta guitare posée dans ton salon. Tu regardes en direction de ta télé. Tu regardes ta guitare. Tu regardes ta télé. Puis tu réalises que t’en es à ton cinquième épisode des aventures de Ragnar Lothbrok !

Maaaaaaaaaaaaarde !

T’as kiffé la série…

Mais t’as pas progressé d’un chouya dans l’art délicat de produire des sons harmonieux avec ton instrument à six cordes.

Donc…

Pour reprogrammer ton mode autopilote pour apprendre la guitare, voici comment t’y prendre :

1/ Quand tu arrives chez toi, tu prends ta guitare et t’en joue pendant 30 minutes.

Fin de la technique.

Ça va ? Pas trop compliqué ?

Tous les jours. Sauf si t’as déjà autre chose de prévu, par exemple une sortie avec des amis. Mais tous les jours « normaux » : tu prends ta guitare et t’en joue avant de penser à autre chose.

C’est le moyen le plus incroyablement efficace pour être productif(ve) et avoir des résultats.

NOTE : Évidemment, tu peux remplacer “faire de la guitare” par “lire un bouquin en anglais”, “envoyer des emails à des clients potentiels”, “écrire ton nouveau roman”, “aller courir”, etc…

Ne te contente pas de lire mes mots et de te dire :

« Hmmm… ça a l’air sensé ce que tu me dis-là Damien ! ».

Mets le concept en application et tu m’en diras des nouvelles.

Choisis un moment de la journée.

Choisis une action.

Fait systématiquement cette action à ce moment-là de la journée.

Sans réfléchir.

Paradoxalement, c’est le meilleur remède pour contrer le mode zombie.

 

Réveiller le zombie

Le mode zombie, c’est lorsque t’es en autopilote mais que t’as pas choisis délibérément ce que tu fais à ce moment-là.

C’est le phénomène « créature de circonstance » : tu fais ce que tu fais parce que tes conditions extérieures t’ont menée dans cette voie.

Zombies

“Mangeeeeeeeer !!!”

En mode zombie, chaque jour ressemble à la veille sans forcément t’avancer dans une direction qui a du sens pour toi.

Et dès qu’on n’y prête pas attention, on devient des zombies.

Toi, moi, Ragnar Lothbrok, tout le monde.

D’où l’importance de te créer un autopilote qui a du sens.

Et de l’actualiser régulièrement.

Tous les 3 mois par exemple, ça vaut le coup de faire un point sur ton autopilote pour voir s’il est toujours en accord avec ce qui a du sens pour toi.

Et t’es libre de l’adapter en fonction.

 

Contrer le mode zombie, c’est probablement l’une des meilleures choses que l’on peut faire pour mener une vie libre et pleine de sens.

Parce qu’une fois que t’as mis en place un mode autopilote qui te permet d’avancer « par défaut » dans les projets qui ont du sens pour toi

tu te sens incroyablement bien !

T’es fier(e) de ce que tu fais.

Et tu vis pleinement dans le présent tout en ayant le sentiment que t’avances dans la bonne direction.

Puis à chaque fois que t’as accompli tes tâches importantes de la journée grâce à ton nouvel autopilote flambant neuf… tu peux mater autant de séries que tu veux sans culpabiliser !

Et ça, c’est la classe XD

 

————–

Si tu l’as pas déjà fait – ou que tu le savais pas ! − tu peux rejoindre la bande des dissidents et recevoir mes meilleurs conseils pour mener une vie libre et pleine de sens directo dans ta boîte mail.


Reste en contact :