^ consumérisme, pleindetrucs.fr

La contre-soirée de Noël !

Youpi, c’est la période des fêtes ! On va acheter comme des malades !

Les cadeaux, c’est rigolo.

Je serai drôlement beau dans ce sous-pull de chez Felio.

Je vais t’offrir un kimono puis on ira manger Nac Do !

Bon, ok, je me calme sur les rimes pourries.

Mais le ton ironique est là pour introduire une petite réflexion sur la déferlante consumériste associée aux fêtes de fin d’année.

Là, tu pourrais me faire remarquer, à juste titre, que le moment de faire les cadeaux de Noël, ça vient juste de passer, donc c’est un peu tard pour parler de ça.

Je te répondrai alors que j’en ai pris bonne note et que ça va tout de même recommencer l’année prochaine.

Entre temps, il y aura la St Valentin, Pâques, Halloween et plein d’autres bonnes raisons de faire tourner la grosse machine.

Alors, comment faire pour éviter le bulldozer social ?

On fait un pas sur le côté en mode ballon prisonnier et on laisse passer le morceau.

L’idée, c’est que tu n’es pas obligé(e) de participer à la frénésie.

Tu peux te mettre volontairement sur la touche et regarder danser les gens.

Ça ne veut pas dire que tu ne dois pas faire de cadeau, hein.

Ça veut dire que tu n’es pas obligé(e) de dépenser des cents et des milles.

Même sans te ruiner ni consommer comme un(e) damné(e), tu peux emplir de joie le cœur de tes proches.

Bon, j’admets totalement que certains cadeaux qui coûtent cher peuvent faire très plaisir aussi. Genre un voyage au Chili ou 1000€ d’argent de poche !

Mais tu n’es pas obligé(e) de dépenser un max d’argent.

Je vais donc te proposer un concept alternatif de cadeau pour la prochaine fois : investis ton temps !

Voici quelques idées à moindre frais qui feront d’excellents présents pour l’un de tes proches :

  • Organise une belle balade dans la nature
  • Programme un pique-nique avec tes amis
  • Fais un collage photo de tes meilleurs moments avec cette personne (ouais, ce serait chelou d’offrir un collage photo de tes meilleurs moments avec une autre personne…)
  • Consacre quelques heures à lui apprendre quelque chose que tu maîtrises (genre un instrument de musique ou la salsa)
  • Fais-lui un tableau, un poème, une chanson, etc…
  • Cuisine un super repas
  • Bon, tu vois le principe

L’idée est d’offrir du temps plutôt que de l’argent.

À une époque où des tas de personnes n’ont « pas le temps », ça veut dire « Tu es suffisamment important(e) pour moi pour que je te consacre plusieurs heures de mon temps ».

Prends donc le temps de prendre du temps pour celles et ceux qui comptent pour toi.

Personnellement, recevoir un cadeau dans lequel la personne s’est investie compte bien plus à mes yeux que de recevoir une Rolex ou un autre objet du genre.

Et hop, j’en entends déjà certains rétorquer ” Ah bin moi, je préfèrerais la Rolex ! Hohoho !”

Bin, c’est très bien ! Il n’y a aucun mal à ça, tout dépend de tes priorités.

 

Pour conclure, je sais bien que c’est une idée complètement à contre-courant que je partage avec toi aujourd’hui.

En tout cas, elle mérite qu’on y accorde un peu d’attention pour contrebalancer la tendance générale.

Je sais aussi que raisonner de cette manière n’est pas gagné pour tout le monde et si tu dis à Kevin, ton fils de 7 ans :

« Cette année, pour ne pas être consumériste, au lieu de t’apporter la Plufstation 8, le père Noël t’a écrit un super poème ! »

Bin, il risque de pas être méga-content…

 

Bref, ça dépend de pas mal de facteurs, comme l’âge, le niveau de conscience, le rapport à la société, et plein d’autres trucs…

En tout cas, prends un instant pour penser à tout ça et à ce que tu peux y faire à ton échelle.

Observe comment les publicistes cherchent désespérément à capter ton attention pour vendre.

Regarde-les paisiblement faire et n’oublie pas que même s’ils essayent de te persuader du contraire : tu n’es pas obligé(e) de sur-consommer !

Et quand bien même tu déciderais d’acheter, fais-le en toute conscience du processus qui se trame.

Le bonheur ne s’achète pas.

Peace out my nuggets !

Joyeux Noël !

À bientôt


Reste en contact :